Mes Ouvrages

by Pierre Faupoint

Les Écervelés, disponible depuis le mardi 28 janvier 2020

Janvier 2020, Librinova

Découvrez ce roman d’anticipation qui vous propose un voyage dans l’avenir, de 2023 à 2038 !

Résumé

En 2023, Sainte-Clotilde, petite ville imaginaire d’une France devenue paranoïaque. Fantin et Khris, 17 ans, les meilleurs amis du monde, s’interrogent, chacun à leur manière, sur leur devenir. Puis une rencontre, décisive, avec une certaine Mademoiselle Fournet, est le point de départ, pour Fantin, d’une nouvelle existence : il se retrouvera tour à tour, réellement, physiquement, dans le corps d’un enfant néandertalien, puis dans celui d’un loup ! Augmenté, son cerveau devient, aux yeux de Genomis Incorporation, une société de biotechnologies tentaculaire, un trésor qui doit lui appartenir. Cette véritable chasse au cerveau va conduire le lecteur jusqu’en 2038, là où les robots ont le statut de citoyen à part entière. Mais, surtout, là où les pauvres n’ont plus qu’une seule utilité sociale : servir de membres de rechange pour les ultra-riches.

Avis de ma bêta-lectrice : Titane Rojo – Février 2020

« Une fois de plus, Pierre Faupoint peut se targuer de m’avoir littéralement (et littérairement !) embarquée… En effet, si “Je fus un mauvais homme“, son premier roman, avait su me toucher grâce à un style aussi affûté que poétique, avec “Les Écervelés“, je suis doublement convaincue de son talent ! Une écriture toujours aussi séduisante, au service d’un univers où l’anticipation flirte avec les frontières du présent : on s’y croirait… Et, en même temps, où l’écrivain va-t-il trouver toutes ces idées ? Ce que j’aime par-dessus tout chez Faupoint, c’est sa capacité à réveiller notre empathie pour certains personnages. Bref, ça nous prend ! »

Avis de blogueuse littéraire : Marie-Hélène Fasquel – Mars 2020

Un roman inclassable : anticipation / dystopie / science-fiction / roman d’aventure / roman historique …
Un roman qui ne laissera personne de marbre : son style inimitable (mélange d’argot parisien des années 80 me semble-t-il et d’écriture soignée, selon les protagonistes), mélange des genres des plus réussis car chaque partie, chaque plongée dans une autre « vie » pour le héros nous permet de mieux comprendre le message profond de ce récit haletant !
Un texte intéressant, des thématiques riches et fascinantes, un texte à découvrir si l’on est fan de science-fiction, d’anticipation et de réflexion sur le devenir de notre société et du monde… !

Lire sur Fahrenheit 452Autour des livres

https://www.facebook.com/AutourDesLivres/?__tn__=kCH-R&eid=ARBwDd_5mz1RejlHhbhn2ho5AGAHjdwSC5cXQi_dIddyqxSAOGcYXV32DEgYSSfYHjz4hMWCBERstuRX&hc_ref=ARQOdQ2QjN71Z3yRD0a7jIZPBfB4V22Je2ZKFf4-q2AbH7HZCa-rPp9h_09c4DAiGGI&fref=nf

Avis de blogueuse littéraire : Chroniqueuse 6 – Mars 2020

Dans ce nouveau roman “Les écervelés”, Pierre Faupoint nous transporte dans un univers dystopique mystérieux et alarmant.
Un tout grand merci pour l’envoi d’un exemplaire broché au Liban et pour la confiance accordée.
Prochainement une nouvelle chronique sera disponible sur le blog concernant un recueil de poèmes “Seize “ offert par l’auteur que je remercie de nouveau pour cette délicate attention .
La première de couverture dispose d’une image quelque peu étrange qui déchaîne une réaction de négation contrairement au synopsis qui efface ce sentiment pour faire place à la lecture du manuscrit avec un intérêt certain
Il y a environ 200 000 ans, apparaît l’homme de Neandertal, de caractéristiques physiques propres, et reconnu pour ses capacités intellectuelles.
Les nouvelles technologies évoluent à une vitesse grandissante, action et discussion occupent une place prépondérante dans la société actuelle, suscitent des soulèvements contradictoires pour l’usage de leurs innovations parfois inquiétantes et néfastes concernant le futur.
Deux ères sont au cœur de ce roman qui vise une problématique en dénonçant les agissements de l’homme parfois destructeurs.
Ce livre tend à dialoguer sur le transhumanisme et sa démarche, extrait l’intelligence supérieure de l’homme, dénonce les pratiques diaboliques des coopératives et leur soif de pouvoir …
2023-2038, deux dates à retenir, sont d’une importance primordial dans la narration de ce récit, dévoilent l’ignominie de l’être humain lors de découvertes incroyables et assez troublantes utiles pour l’avenir .
Les écervelés , un roman qui prend forme avec Fantin un personnage assez ordinaire, de nature amicale, de famille peu aisé . Une rencontre avec une jeune femme aux pouvoirs quelque peu surnaturels va révéler que ce jeune garçon possède un cerveau de constitution phénoménale, information alléchante pour une société SANS MERCI en proie de gloire…
Un paradoxe sur les émotions s’installe ce qui va beaucoup jouer sur le comportement des personnages…
Avec une plume immersive, Pierre Faupoint nous embarque dans une histoire qui s’alterne entre le passé et le présent, qui suppose l’avenir.
Un agréable moment de lecture avec ce roman bien structuré qui prévoit ce qui nous attend peut-être un jour…

Lire sur : http://chroniqueuse6.canalblog.com/archives/2020/03/09/38087487.html

Avis de blogueuse littéraire : Laurence Lima – Mars 2020

Je remercie chaleureusement Pierre Faupoint pour l’envoi, en service presse, de son nouveau roman : Les Écervelés.
Venez avec moi, je vous emmène en 2023 à Sainte-Clotilde, petite ville imaginaire d’une France devenue paranoïaque.
Fantin et Khris, 17 ans, les meilleurs amis du monde, s’interrogent, chacun à leur manière, sur leur devenir. La France va mal, les élections de 2022 ont marquées un tournant dans son histoire…
La rencontre des deux jeunes gens avec une certaine Mademoiselle Fournet est le point de départ, pour Fantin, d’une nouvelle existence : il se retrouvera tour à tour, réellement, physiquement, dans le corps d’un enfant néandertalien, puis dans celui d’un loup !
Augmenté, son cerveau devient, aux yeux de Genomis Incorporation, une société de biotechnologies tentaculaire, un trésor qui doit lui appartenir….
Les Écervelés est une dystopie en un tome, ce que j’apprécie car souvent ce genre se décline en série. Il y a de la science fiction, de l’anticipation, de l’histoire.. Un mélange des genres captivant et très réussi.
Nous sommes dans un futur proche qui fait froid dans le dos car, qui sait, la folie de certains scientifiques pourraient bien aboutir à un tel futur ! Et l’auteur évoque le problème de la chaleur, ce qui est malheureusement plus que plausible. Qui sait combien il fera dans quelques années si le réchauffement climatique continue…
Il y a deux parties, la première se déroulant en 2023 et la seconde en 2038. Les choses ont beaucoup évoluées, les robots ont le statut de citoyen à part entière et les humains leur servent de membre de rechange… Fou, hein ? Enfin, pas si fou que ça, tout ça et c’est bien ce qui met un peu mal à l’aise. Qui c’est où le désir de devenir immortel peut aller..
J’ai apprécié l’écriture de l’auteur, découverte avec son premier roman (Je fus un mauvais homme).
C’est très bien écrit, il y a pas mal de dialogues (notamment dans la seconde partie) mais cela ne m’a pas dérangé. Au contraire c’est tout à fait cohérent car en 2038 Fantin apprend de la bouche de ses proches ce qui est arrivé pendant les quinze derniers années. Les dialogues sont nécessaires, assez dynamiques et ça m’a plu.
J’ai eu quelques difficultés à accrocher par moment à la seconde partie car il y a des termes scientifiques et je n’y connais pas grand chose en ce qui concerne le cerveau. Je me suis un peu perdue ici et là, pourtant l’auteur fait l’effort que ce soit accessible à tous. Mais j’ai un peu moins accroché à certains passages, cela arrive 🙂
Par contre, chapeau à l’auteur pour son travail de recherche car ce roman est extrêmement bien documenté.
J’ai aimé l’ambiance, les personnages, le monde crée par l’auteur (à la fois proche et pourtant différent du notre).
Il y a de très bonnes choses dans ce roman, que je vous recommande sans hésitation.
Ma note : un très gros quatre étoiles 🙂

Lire sur : https://www.babelio.com/livres/Faupoint-Les-cerveles/1213603#critiques

Avis de blogueuse littéraire : Mazarine Windal- Mars 2020 (Alloverthebooks)

Mon avis

En commençant le roman, je me suis rendu compte que je venais de rentrer dans un univers déroutant . Cela a effectivement été le cas du début à la fin.

Le roman se lit assez facilement grâce à la plume de l’auteur qui est fluide, mais aussi approprié en fonction des personnages, des situations…

Les chapitres ne sont pas très longs, ce qui permet de faire des pauses si besoin ; de cette façon, on n’est pas obligé d’arrêter en plein milieu d’une action ; on ne se sent pas perdu.

Les bases qui construisent l’univers de 2023 sont très vite exposées, on comprend petit à petit comment le monde a pu évoluer.

On avance dans le roman en cumulant les surprises, il est difficile d’imaginer la fin de ce roman, j’étais très loin du compte. En entrant dans ce roman, il faut être prêt à lâcher prise et à se laisser guider par les mots de l’auteur. Je me suis laissée prendre au jeu, et je ne le regrette pas.

Ce roman est une expérience à lui seul. Cette oeuvre cumule l’histoire, l’aventure, la science-fiction ; c’est différent, et ça fait du bien.

J’ai passé un excellent moment dans cet univers qui est un véritable remue-méninge.

**** MA NOTE : 17/20****

Avis de blogueuse littéraire : Nathalie Courchesne de Mille et Une pages LM – Avril 2020

Quel magnifique roman qu’il m’est impossible de classer dans un genre, on peut le qualifier de science-fiction, tout en étant un roman d’aventures, ou bien un roman historique, ou d’anticipation, etc. Je pense que c’est la raison pour laquelle je pense que plusieurs lecteurs vont aimer tout comme moi ce récit.
Certains diront que le début est déroutant moi, j’ai tout de suite vécu un sentiment d’immersion dans cette intrigue qui se passe dans cette petite ville française imaginaire. Sainte-Clotilde, cette ville, où suite aux élections de 2022 est devenue paranoïaque, Fantin, notre protagoniste est un personnage aimable, un bon jack, qui va rencontrer Mademoiselle Fournet qui a des pouvoirs surnaturels, elle va permettre à Fantin d’apprécier toutes les connaissances qu’il possède.
Entre 2023 –2038, une chasse est entreprise, les robots et les humains sont des citoyens à part entières. Comment l’humain peut se démarquer dans ce genre de société ?
Un roman intéressant, addictif et surprenant qui se lit très bien. Pierre Faupoint a une plume qui est très imagée, innovatrice et immersive. Il nous embarque dans son histoire qui vacille entre deux temps, dans une société envahie par les nouvelles technologies. Dans une ambiance métallique, Pierre Faupoint construit avec sensibilité et émotivité un monde qui sera idéal dans le contexte social de Sainte-Clotilde.
Une lecture marquante que je vous recommande.
Lien : HTTP://LESMILLEETUNLIVRESLM…

Découvrez le book-trailer

Pour découvrir Les Écervelés

AMAZON LIBRINOVA

– – – – – – –

Je fus un mauvais homme, thriller psychologique

Février 2019. Librinova

Découvrez un thriller psychologique haletant qui nous entraîne aux côtés d’un personnage sombre et complexe !

Résumé

Ismaël a tout juste 18 ans lorsqu’il est condamné pour trafic de stupéfiants. À sa sortie de prison, à défaut de pouvoir se venger sur ceux qui l’ont condamné, il déverse sa haine sur la gent féminine.

En 2005, il commet l’irréparable et le double meurtre sanguinaire dont il est l’auteur fait la une des journaux : quelles sont les raisons qui ont poussé L’assassin poétique à recueillir une enfant ? Où se trouve la petite Lélia ?

Quelques années plus tard, oscillant entre pulsions meurtrières et son rôle de père, Ismaël rencontre Nahima. Enfin heureux, il tombe de haut quand celle-ci le quitte sans un mot, et reprend ses massacres… Parviendra-t-il à échapper aux mains de la police et à garantir l’éducation de sa fille ?

Avis de lecteurs

Carole Snyers, février 2019 :

Très bon roman que j’ai Lu d’une traite L’histoire est originale, je n’ai jamais rien lu de semblable, l’écriture efficace. Je l’ai fait lire à plusieurs personnes de mon entourage : plébiscité unanime. J’ai hâte de relire cet auteur Je recommande vivement.”

Anne Rojo, mars 2019 :

Très heureuse de pouvoir m’offrir “Je fus un mauvais homme” sur Librinova ! Une écriture choc et class, qui remue son lecteur : bonne continuation à Pierre Faupoint, qui en a sous la Plume … Vivement le prochain roman.

Miriam Olano, mars 2019 :

Histoire très captivante qui donne envie d’aller jusqu’au bout de la lecture, on a du mal à quitter ce livre! Je le recommande sans hésitation !

Bénédicte Jérôme, avril 2019 :

J’ai adoré ce roman, son univers et la façon dont l’auteur écrit. Les métaphores, utilisées ponctuellement, ont été particulièrement appréciées. Le suspens est présent, l’envie d’aller plus loin, au point de laisser mon conjoint s’occuper des repas ! Selon moi, ce sont les points positifs de cette oeuvre. Néanmoins, je suis contrariée que l’histoire soit si courte, c’est mon seul regret. Quant à la chute, si perturbante et rapide soit-elle, je l’ai trouvé juste et, finalement, la meilleure façon de dénouer l’intrigue. Un homme, si chaotique et sombre, qu’il m’était impossible de m’imaginer la réalité de son monde.

Avis de blogueuses littéraires – avril à novembre 2019

Tiffany Girard / Chronique de avril 2019 :

C’est l’histoire d’un homme, Ismaël, que nous découvrons alors qu’il n’a que 18 ans et qui débute par une interpellation pour trafic de stupéfiant. Il se drogue, il boit, il est mal dans sa peau…
Les années passent et ce petit délinquant se transforme en assassin, il tue sauvagement un couple ! Alors que ce meurtre fait la une de journaux, il se réfugie dans son rôle de “père” et montre un amour indéfectible pour sa fille…
Alors qu’il rencontre et tombe fou amoureux de Nahima, lorsque celle-ci le quitte sans un mot, cet être instable retombe dans ses travers !
Comment concilier ses pulsions et l’éducation de son enfant… Comment passer au travers les mailles du filet…
C’est une histoire folle qui commence, une histoire monstrueuse, une histoire diabolique. Ce livre ne laisse aucun répit, le rythme est soutenu, je n’ai pu m’empêcher de tourner les pages pour découvrir la suite sans reprendre mon souffle…
Malgré des faits particulièrement horribles, je me suis attachée à Ismaël. Cet homme fragile au delà de sa folie, tendre au delà des actes meurtriers.
Je recommande chaudement cet ouvrage…
Merci #NetGalleyFrance #librinova #JeFusUnMauvaisHomme Tiff_Any

Esther Rodriguez / Chronique de juin 2019 :

Nous sommes ici avec Ismaël, jeune homme de 18 ans, qui se voit purger une peine de prison pour trafic de stupéfiants. À sa sortie, il en veut à tout le monde et son désir de vengeance est extrême. Il va donc s’en prendre à la gent féminine. Mais il va pousser cette vengeance toujours plus loin, jusqu’à assassiner un couple. Lorsque Ismaël se rend compte que ce couple avait une petite fille, il décide de la recueillir, de s’en occuper et commence alors un long chemin de rédemption pour Ismaël auprès de sa fille adoptive.
Quel roman ! Je peux affirmer que la noirceur suinte à toutes les pages, et qu’il y a très peu de place pour l’espoir. L’auteur a réussi à créer l’un des personnages les plus complexes que j’aie pu rencontrer dernièrement dans mes lectures. Il va vraiment se créer un paradoxe entre l’abomination des actes d’Ismaël, et la grande tendresse de cet amour indéfectible qui se crée entre lui et sa fille adoptive, Lélia. Tout au long des pages, cette dualité sera présente.

Cette histoire est entièrement portée par Ismaël et Lélia. L’auteur a très bien travaillé ces deux personnages, en les nuançant et en les rendant très complexes. L’intrigue est d’une grande noirceur, menée tambour battant par une plume percutante mais surtout très belle. Ce roman est remarquablement bien écrit, avec un vocabulaire recherché mais facile d’accès, pourtant.
Quant à la fin, je ne l’ai absolument pas vue venir et j’ai été surprise. J’aurais toutefois apprécié qu’elle soit un petit plus étayée, plus approfondie. J’ai eu l’impression qu’elle arrivait de manière trop abrupte. Malgré tout, ce fut une excellente lecture, avec des pages qui défilent.
Si vous voulez un thriller très complexe, je vous conseille fortement de découvrir ce roman.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom.. Waterlyly

Laurence Lima / Chronique de octobre 2019 :

Je fus un mauvais homme est un thriller psychologique extrêmement bien ficelé.
En lisant le résumé, je ne pensais pas un seul instant m’attacher au personnage d’Ismaël.
Et pourtant, j’ai au fil des pages réussi à apprécier cet homme complexe, qui va aimer sa “fille” Lélia. Il tue, il n’est pas forcément tout net dans sa tête toutefois il peut aimer, sincèrement, une enfant. Je l’ai parfois trouvé touchant cet homme sans pitié ou presque, du moins en apparence.
J’ai également beaucoup apprécié le personnage de Lélia, elle apporte une touche de fraîcheur dans ce roman assez sombre.
L’histoire est très bien conçue, l y a beaucoup de rythme et tout se tient de la première à la dernière page.
L’écriture de l’auteur fait mouche.
Je suis heureuse de la découverte et c’est avec plaisir que je mets quatre étoiles et demie à Je fus un mauvais homme, que je vous recommande chaudement si vous aimez les thrillers psychologiques.

Yumiko de Évasions Littéraires / octobre 2019 :

Avis / Note générale : 16/20
Autant dire que l’auteur sait nous appâter avec son résumé très attirant et alléchant. Moi qui adore les personnages torturés et aux pulsions dévastatrices, je ne pouvais qu’être impatiente de rencontrer Ismaël et de le suivre dans son quotidien semé d’embûches et de sombres secrets. Ayant un passif lourd et sombre, il se construit à travers la violence et la haine, jusqu’au soir où il commettra l’acte qui va transformer sa vie à jamais…

Après un double meurtre sanglant, voilà qu’il décide sur un coup de tête de prendre sous son aile une petite fille. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Ismaël va alors prendre le rôle de père pour cette petite et décidera qu’il fera tout pour elle et pour qu’elle ait une belle vie. Entre lourds secrets et découverte d’une vie à laquelle il ne s’attendait pas, nous allons suivre son quotidien aux côtés de Lélia. Entre bonheur et désillusion, son âme tourmentée réussira-t-elle, enfin, à trouver le repos et le bonheur?

J’ai adoré le personnage d’Ismaël malgré son caractère particulier et ses pulsions parfois troublantes. Il est un personnage qui essaie comme il peut d’avancer sur son chemin de vie et de ne pas sombrer, mais cela s’avère compliqué car il est atteint au plus profond de sa chair. L’auteur réussit à le rendre sympathique et proche de nous malgré les horreurs dont il peut faire preuve. J’ai beaucoup aimé la façon dont il développe sa personnalité, même si j’aurais aimé plonger encore plus dans ses pensées pour suivre davantage ses analyses et son ressenti.

La relation qu’il a avec Lélia m’a beaucoup touchée, même si cette dernière m’a un peu déroutée par ses réactions à certains moments. Elle est surprenante sur bien des aspects cette jeune fille. C’est un duo attachant et détonant qui nous est offert et nous éprouvons une réelle sympathie pour eux, ainsi qu’une inquiétude non feinte face à ce qu’ils vivent, surtout que la plume de l’auteur nous plonge totalement dans leur quotidien.

Si je dois soulever un petit bémol, je n’ai pas vraiment compris l’utilité de l’épilogue. Alors oui c’est une excellente idée qu’a eue l’auteur de nous proposer un tel retournement, mais je dois dire que je suis un peu restée coite devant ce final qui est totalement imprévisible et presque dommage vu le fil rouge très intéressant qui nous était proposé. J’aurais préféré qu’il s’arrête simplement à la fin du dernier chapitre qui aurait clôt, du moins à mon goût, parfaitement bien son histoire. Toutefois, cette remarque reste totalement subjective et d’autres trouveront probablement que cela était une belle conclusion.

https://evasionslitteraires.weebly.com/romans/je-fus-un-mauvais-homme

Nathalie Courchesne de Les Mille et Une Pages LM / Chronique de novembre 2019 :

Le commentaire de Nathalie :
L’histoire d’un homme devenu méchant à la suite de mauvais choix, de déception amoureuse, mais aussi, l’histoire d’un homme qui malgré ses crimes horribles déversera tout son amour sur sa fille (adoptive). Nous suivons Ismaël sur une période d’environ 20 ans. Un jeune homme qui a fait de mauvais choix suivi de l’homme qui tue par vengeance, par dépit. Puis arrive dans sa vie Lélia, sa fille, celle qui réussira à calmer le feu de la violence, malheureusement attisée par Nahima. Malgré l’amour qu’il porte à sa fille, il laissera des cadavres sur son chemin jusqu’à ce jour maudit.
Un crime de trop ? Une mauvaise rencontre ? Pour connaître l’avenir d’Ismaël et de Lélia, vous devrez lire ce très bon livre.
L’auteur m’a gardé en alerte jusqu’à la fin, une très belle plume accrocheuse, près des émotions avec un soupçon de mystère. Le fameux pourquoi. On ne peut qu’aimer Ismaël malgré tout, essayer de le comprendre et vouloir l’aider malgré tout.

http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2019/11/je-fus-un-mauvais-homme-pierre-faupoint-editions-librinova-par-nathalie-courchesne.html

AMAZON LIBRINOVA

– – – – – – –

Seize, Pierre Faupoint

Février 2017. Les Éditions du Menhir

Découvrez des poèmes atypiques en prose…

Résumé de l’éditeur :

Des poèmes atypiques en prose : c’est presque de la poésie expérimentale que nous propose Pierre Faupoint. Mais passés les premiers moments d’incompréhension, et au fil des pages, tout se révèle, s’éclaire : les mots prennent un sens. Le poète explore l’intime, toujours, de l’amour à la mort. Et s’il exprime des inquiétudes ou effectue parfois simplement des constats, il ne s’agit jamais de vaines déclamations.

LES ÉDITIONS DU MENHIR