2014 : correspondance avec Christian Bobin

Une amie, un jour de 2014, m’a fait connaître Christian Bobin, et notamment son ouvrage « La Présence pure« . Ça a été un tel choc pour moi que, pour la première fois de ma vie, je décidai d’écrire à un auteur. Dans le courrier que je lui fis parvenir, en plus de six des textes que j’aurai intégrés plus tard dans mon recueil « Seize« , je lui confiai que je n’aimais que les auteurs morts (Nabokov, Rimbaud, Gary). Voici la lettre qu’il m’envoya en retour, dans les trois jours, à mon vrai nom !

Page 1 du courrier de C. Bobin
Page 2 du courrier de C. Bobin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s